C’est le départ du Japon avec un pincement au coeur en direction de Hong Kong. Un vol de 4 heures.  Toute de suite à l’arrivée on sent la différence: l’accueil poli et chaleureux du japon fait place à un service sec et indifférent. Une chaleur tropicale humide contraste avec le température tempérée de Tokyo. .Nous vouions aller au Grand Bouddha qui se trouve très près de l’aéroport. Le train coutait 120 HKD (24$) pour se rendre à une station intermédiaire qui aurait nécessiter un autre train. L’autobus ne coutait que 3.5 HKD à notre grande surprise.
Avec empressement, nous nous dirigeons vers le grand Bouddha et entreposons nos valises dans des outlets près du téléphérique qui mène au haut de la montagne.
Une vue impressionnante. Au retour, le Bouddha s’est caché derrière les nuages comme pour méditer en solitude.
Après un tour de magasinage qui nous fait comprendre pourquoi les asiatiques achètent tant au États-Unis, nous prenons le train vers l’hôtel. Dans les dédales d’édifices, nous retrouvons notre chambre qui nous rappelle que Hong Kong n’est pas le Japon.