Un lever de soleil  exceptionnel accompagne notre réveil. Nous redescendons vers Kuala Lumpur (KL). Une route ondoyante et parsemé de dos d’âne nous rapproche lentement de notre destination finale. Premier arrêt: les caves de Batu: un temple indien qui est le pôle d’attraction touristique de KL. Plusieurs centaines de touristes s’adonnent à la prise de photos. La place est animée. Les pigeons volent vers les touristes qui les nourrissent généreusement. On se lance vers la montée des marches qui nous mènent le temple. Les singes attirent l’attention des pèlerins improvisés. Le lieu de culte a perdu son aspect solennel, mais nous sommes tout de même content de notre visite.

Deuxième arrêt: Royal Selangor. Un usine d’étain. L’étain est l’étincelle qui a créé de Kuala Lumpur. Cette visite nous informe sur l’histoire de l’étain en Malaisie et de sa transformation. Un arrêt instructif et intéressant.

Nous nous dirigeons vers Kuala Lumpur City Center (KLCC). C’est à cet endroit que se trouve les tours Petronas et nos hôtels. Ces tours malgré leur âge conservent leur charme et sont le pôle d’attraction de milliers de visiteurs. Nous ne pouvons qu’être charmé par leur personnalité. Je suis toujours ensorcelé par leur élégance. Après cette rencontre, nous visitons KL et ses points historiques et commerciaux. Toutes ces cultures qui s’y mélangent y donne une personnalité bien à elle.

Nous quittons KL avec regret et faisons une courte exploration de Putrajaya; une ville moderne créée de toute pièce qui nous semble insipide jusqu’à ce que le soleil tombent et que les gens locaux se retrouvent pour assister à notre dernier coucher en terre malaisienne. Merci de lecture.