Tout faire Tokyo en une journée: mission impossible. Faut se lever tôt: en fait, 4H00 pour être au marché de poissons à 5h00 afin de voir l’encan des thons. Une marche en pleine nuit à Tokyo. On nous accueille pour nous dire que c’est déjà complet depuis 3h45. On décide de faire la filée pour déjeuner au Sushi, il ne faut pas se mettre dans une file sans savoir pourquoi: l’attente est de 4h00. Alors, pourquoi pas une visite au Parc Hamarikyu qui est tout près, il n’ouvre qu’à 9h00.  Les plans sont à l’eau. Il faut attendre à 9h00 avant d’aller voir le marché de poissons, des gardiens surveillent, difficile de se faufiller. On marche, on marche oisivement en pensant à notre lit que nous avions quitté un peu trop tôt.
Puis, on retrouve notre rythme de croisière: enfin, le visite du marché de poissons: impressionnant par sa grandeur. Il démanagera sous peu, l’ambiance ne sera plus la même. Le métro, puis le temple Senso-Ji, le plus vieux temple de Tokyo. Une croisière sur la rivière Sumida avec ses nombreux ponts. On traverse le parc Hamarikyu que nous voulions visiter le matin pour aller au Palais Impérial: nous avions réservé une visite guidée Nous sommes épuisés: marche, décalage horaire, la chaleur (29 C). Une pause hôtel (et bière) s’impose avant de repartir: Shibuya, la marée humaine, l’intersection la plus dense au monde. 3 millions de personnes y passent à chaque jour; une symphonie humaine. On termine la journée par un Chabu Chabu bien mérité: un genre de fondue chinoise mais japonaise.
Réflexion de la journée: il faut vraiment être bien préparé pour faire ce genre de voyage et surtout avoir de bons souliers.