La plupart des gens visitent la rive sud du  Grand Canyon. Elle est beaucoup plus facile d’accès que la rive nord.

Départ tôt de Las Vegas pour aller prendre notre déjeuner à Mesquite chez Betsy, la dernière ville du Nevada avant l’Arizona. Un resto retro avec une ambiance des années 50. C’est devenu notre rituel (2 ieme fois en 2 ans). Il faut un peu plus de 400 km pour se rendre à notre destination. Un détour par l’Utah est nécessaire pour revenir en Arizona. Pause et arrêt au centre d’information de Kaibab. Un employé des plus motivés nous fait part de ses points forts dans le parc. Une présentation de 10 minutes durent plus de 45 minutes, je conseille cet arrêt. A l’entrée du Grand Canyon (North Rim), nous achetons la passe America the Beautiful. Elle est valide pour 1 an et permet l’entrée dans tous les parcs nationaux. Une aubaine (80$ US) dans notre cas.

Le Grand Canyon a deux rives: Le North Rim et le South Rim. Le South rim est l’endroit le plus touristique car facilement accessible par Flagstaf et de Las Vegas. Le North Rim n’est ouvert que de la mi-mai à la mi-octobre. Nous logeons dans le Lodge qui se trouve tout près du Grand Canyon. Il faut faire ses réservations longtemps à l’avance: l’auberge est pleine pendant toute la saison. Quelle découverte. Nous ne pouvions plus nous arrêter de photographier les paysages. Deux mots nous viennent à l’esprit: grandiose et magnifique. Les décors changeant avec l’éclairage. Au loin, un orage nous contourne en ne laissant que quelques gouttes. La chèvre en moi voulait grimper partout, Johanne, plus prudente s’inquiétait de mes escapades. Anecdote: j’avais réservé une table près des fenêtres avec vue sur le grand canyon pour l’anniversaire de Johanne, sauf qu’à 20h15, c’est la noirceur totale. Autre anecdote, nous sommes à plus de 8000 pieds d’altitude, j’ai ouvert la bouteille de crème solaire qui s’est presque vidée sur moi à cause de la pression moins élevée. La température est plus clémente, elle était de 23 C en fin de PM.