Nous repartons en avion vers Khajuraho. Après, avoir eu la frousse d’avoir perdu mon passeport, nous nous dirigeons vers le temple de  Khajuraho qui fait parti du patrimoine de l’Unesco. Sa notoriété provient des fresques à saveur érotique, qui ont laissé la plupart des gens plutôt sur leur appétit. Le nombres de sculptures et les détails sont les caractéristiques qui impressionnent le plus.  L’ambiance du groupe a atteint son paroxysme. On ne se gène plus pour taquiner tous et chacun pour leur petite incartade.  En soirée, une visite dans la village adjacent à l’hôtel nous a laissé un goût de pesticide suite à la fumigation de celle-ci. Autres lieux, autres moeurs.