Qu’arrive t’il quand un autre autobus part avec nos bagages?
Eh oui, 4 membres du groupe ont perdu temporairement leur bagages. Heureusement, nous les avons finalement récupéré après qu’un chauffeur de l’hôtel rattrape l’autobus chinois.
Aussitôt que l’autobus s’arrête pour se ravitailler aux guichets automatiques, des vendeurs proposent leurs marchandises. Le premier achat casse la glace et il s’ensuit une avalanche d’achat de souvenirs.
Beaucoup de route au programme aujourd’hui en direction de Jaipur. Un arrêt à Fatehpur-Sikri. L’architecture du fort est similaire à celle du fort d’Agra. Aussitôt sorti de l’autobus, une horde de vendeurs s’attaquent avec acharnement au groupe. Ce sont les vendeurs les plus insistants et harassants rencontrés jusqu’à présent. Une cacophonie de vendeurs nous offrent leurs marchandises: colliers, bracelets et babioles diverses. Impossible de s’en défaire même pendant la visite de la mausolée. Elle abrite la tombe de Salim Chisti dont les bénédictions sont toujours recherchées par les femmes sans enfant qui veulent tomber enceinte.
Heureusement, la visite se termine par une balade le long des remparts ignorés par les vendeurs.
Direction Jaipur pour un repos bien mérité dans un somptueux hôtel. C’est une ville de plus de 3 millions d’habitant et très moderne. C’est aussi une ville avec beaucoup de contraste.