Nous devons nous lever tôt (6h00AM pour départ à 7h00). La ballade en éléphants vers le Fort Ambre est très acchalandée et n’est disponible que le matin. La frénésie d’une balade en éléphant se fait sentir dans l’autobus. Pour s’y rendre nous passons dans la ville rose qui crée un émerveillement dans le groupe.

Le fort de Jaipur est impressionnant. Le matin, la lumière du matin l’illumine et il devient rapidement le point de mire de nos caméras. Arriver à destination, nous nous empressons de nous diriger vers la plateforme d’embarquement sur les éléphants. Le chaos qui caractérise les endroits touristiques est present: cartes postales, chapeaux, sacs… Certains vendeurs téméraires nous suivaient même pendant notre ballade sur le dos de l’éléphants. La vue sur la ville nous ramène au temps des Maharaja. La journée d’hier ne nous a pas totalement immunisé de la tenacité des vendeurs. Apres le tour du fort, nous visitons la vielle ville fortifiée surnommée la ville rose: le musée « city pallace », le palais des vents… Un tour de cyclo-pousse à travers la circulation tonitruante du début de l’heure de pointe. Nous en profitons pour prendre quelques photos de nos compères de voyage. Nous avions beaucoup de compassion pour le conduteur du cyclopousse qui devait parfois descendre pour pousser le vélo sur des routes avec une légère pente. Personnellement, j’ai beaucoup de repect pour ces personnes qui font un travail très exigeant physiquement dans cette chaleur.
Le temps libre a été utilisé pour du magasinage dans les bazars. Une aventure en soi (on peut même dire en soie). Les buts des vendeurs sur la rue est de nous attirer dans leur boutique. La plupart des touristes aguerris que nous sommes devenus sont réticents sachant, fort bien, que la sortie risque d’être rendue difficile de par l’insistance des vendeurs, mais l’appât d’une aubaine éclipse notre sentiment de méfiance. Le retour à l’hôtel nous permettra un repos bien mérité.