Petite parenthèse; hier, nous avons donné à notre porteur de bagages des dollars américains. Il les regarde et nous les remet. On nous explique que les gens ne peuvent pas échanger les coupures de 1$ et 5$ américain au Maroc. C’est bon de le savoir pour la suite du voyage.
Départ après un petit déjeuner sur le toit, pour les jardin ménara. Notre guide nous explique l’histoire de ce jardin et sa création qui remonte aus 12 ieme siècle. Celle-ci est suivie par la visite extérieure de la Mosquée Koutoubia qui est la plus grande mosquée de Marrakesh.  La visite des tombeaux Saadiens nous renseignent sur la religion musulmane. Cette religion prohibe l’utilisation de statue pour les hommes ou les animaux. Les tombeaux sont simples et anonymes.
La visite du palais de Bahia nous permet de connaître l’histoire d’un Vizir (ministre), de ses 4 femmes et 24 concubines.
Le clou de la journée est la visite de la Place Djemâa El Fna et des ses souks. Nous nous sommes sentis ici dans un Maroc tel que nous l’avions imaginé: cacophonique, étourdissant et raloleur comme peuvent l’être les vendeurs d’objets de toutes sortes. Si vous prenez une photo d’un artiste sur la place, on vous réclamera immédiatement une donation.
Nous avons décidé de nous perdre dans les souks. Il faut être sur le qui-vive et se méfier des cyclistes et des mobylettes qui nous dépassent sans hésitation et qui nous frôlent dans ces ruelles étroites.